Le chef de l’ASL à Washington (prise d’ordres?)


Il ne mérité pas son nom « Abdelilah » عبد الاله

Strategika 51

Le général de brigade Abdelilah al-Bachir, dernier chef en date de l’Armée Syrienne Libre, est attendu Mercredi dans la capitale US. Il ne sera pas seul, puisque le chef de la coalition nationale syrienne – Ahmad Jarba – assistera lui aussi à la rencontre.

Pour le représentant de l’opposition syrienne modérée (!) il est avant tout question de parler d’aide non létale et gros sous; ainsi que pour remercier le gouvernement Obama, celui-ci allant donner aux bureaux de l’opposition syrienne aux Etats-Unis le statut de mission diplomatique étrangère, ce qui aura pour effet immédiat de permettre aux employés de bénéficier de l’immunité diplomatique, donc d’être quasi intouchable…

En revanche, le général Abdelilah al-Bachir, lui, ne fait pas le déplacement pour rien. Il doit en effet rencontrer:
– John Kerry (chef de la diplomatie),
– Susan Rice (conseillère à la sécurité nationale),
– Des membres du Congrès,
– Des membres du…

Voir l’article original 229 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s