MESOPOTAMIE. De Saddam Hussein al-Tikriti à l’EIIL : Irak «le pays des deux fleuves»


Allain Jules

yvesPar Yves Kouotou

Les djihadistes de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) se sont emparés de la province de Ninive et de son chef-lieu Mossoul, dans le nord de l’Irak. « Ils menacent toute la région », ont estimé les États-Unis mardi. Les « qui » sont à l’origine de ça ? Toujours les mêmes. Les jihadistes patrouillent donc dans la deuxième ville d’Irak et ont appelé les fonctionnaires à reprendre leur travail. Les autorités disent vouloir armer les civils. L’EIIL, lui, projette d’aller jusqu’à Bagdad. D’où viennent leurs armes ? De Syrie, bien sûr. Qui les arment ? Toujours les mêmes.  Retour sur cette grosse falsification avec mon frère et ami Kouotou. AJ

Voir l’article original 408 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s