PARTI SOCIALISTE. Gouvernance: Hamon, Filoche, Filippetti ou le PS à l’heure de la dictature


Allain Jules

Toute vérité est bonne à dire. Selon l’ancien ministre de l’Education nationale, Benoît Hamon, la politique de François Hollande-Manuel Valls, soit de l’exécutif, mène vers un « immense désastre démocratique » en 2017. En d’autres termes, la politique du Parti socialiste, qui préfère courir derrière un humoriste (Dieudonné) avec un acharnement abyssal en lieu et place du chômage et de la précarité, trace un boulevard pour le Front national. Dans la foulée, son ancien collègue Stéphane Le Foll l’invite à quitter le PS. C’est comme si un lanceur d’alertes, qui veut le bien de son mouvement devenait un ennemi. Quelle idée saugrenue de François Hollande d’avoir choisi Manuel Valls comme Premier ministre !

Voir l’article original 409 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s