«Musulman Discret» : «Non je prie pas. Je vérifie juste la platitude du tapis»


Fdebranche

Tout a commencé avec une interview de Jean-Pierre Chevènement accordée au quotidien « Le Parisien« , parue lundi 15 août. L’ancien ministre y annonce qu’il accepterait la présidence de la Fondation pour l’islam de France pour laquelle il est pressenti, ce malgré les critiques.

15417440-musulman-discret-non-je-prie-pas-je-verifie-juste-la-platitude-du-tapis.jpg

Cette fondation, qui n’existe pas encore, aurait pour but de favoriser l’intégration de l’islam dans la République française. Mais c’est une autre déclaration qui a retenu l’attention des réseaux sociaux. Interrogé sur sa position sur « le port du voile à l’université, le burkini, les repas halal dans les cantines », Jean-Pierre Chevènement déclare :

« Légalement, les choses me paraissent assez claires et modifier la loi n’est pas une priorité. Le conseil que je donne dans cette période difficile – comme le recteur de la mosquée de Bordeaux – est celui de discrétion. »

Des propos repris par Manuel Valls mercredi 17 août. Le Premier ministre souhaiterait que l’islam « comme les autres religions l’ont fait, accepte la…

Voir l’article original 173 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s