Uncategorized

USA – ALLEMAGNE. Les jérémiades de Barack Obama priant Donald Trump d’être ferme avec la Russie – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


MamAfrika TV | Par Allain JulesBERLIN, Allemagne (09h14) – Le président américain Barack Obama, humilié en Grèce par une foule en colère, est néanmoins arrivé confiant en Allemagne. Chez Angela Merkel, le président américain s’est retrouvé dans son élément, sa haine frappadingue de la Russie. Dans ce voyage d’adieu, nostalgique à souhait, il a encore appelé son successeur à faire face à la Russie. On se demande bien pourquoi.Barack Obama demande donc à son successeur, Donald Trump, de se défendre contre la Russie, soulignant que c’est une préoccupation majeure. La Russie a complètement éclipsé sa rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel. Pourtant, lorsque Obama et Merkel ont tenu leur conférence de presse pour aborder l’avenir des relations entre les Etats-Unis et l’Europe, tout a été focalisé sur Donald Trump et la Russie.Se référant aux nombreuses indications de Donald Trump parlant de «normalisation» des liens avec la Russie, Obama a déclaré qu’il espérait que l’homme d’affaires de New York protégerait les valeurs américaines et éviterait une approche dite «realpolitik» dans ses relations avec Moscou. Barack Obama n’a pas hésité à mentir.«J’ai cherché une relation constructive avec la Russie, mais j’ai également été réaliste en reconnaissant qu’il y a des différences significatives dans la façon dont la Russie voit le monde et comment nous voyons le monde», a déclaré le président sortant.«Et mon espoir est que le président élu adopte une approche aussi constructive: Trouver des domaines où nous pouvons coopérer avec la Russie, où nos valeurs et nos intérêts s’alignent» et en même temps «disposé à résister à la Russie où ils s’écartent de nos valeurs et normes internationales », a ajouté Obama.Pendant son séjour à la Maison Blanche, Obama a essayé d’unir l’Europe contre ce qu’il a qualifié d’«agression russe», utilisant l’OTAN et des moyens économiques pour faire pression sur Moscou. Donc, quand il déclare «J’ai cherché une relation constructive avec la Russie», il ment.Obama a néanmoins rendu hommage à Angela Merkel. Interrogé sur l’éventuelle candidature de la chancelière à sa propre succession, Barack Obama a répondu qu’il s’agissait de « sa décision de se présenter de nouveau ou pas. » « Si j’étais ici, si j’étais allemand et si je votais, je pourrais la soutenir », a-t-il cependant ajouté.http://www.mamafrika.tv/b

Source : USA – ALLEMAGNE. Les jérémiades de Barack Obama priant Donald Trump d’être ferme avec la Russie – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s