Uncategorized

Daech pas mort – Chroniques du Grand jeu


L’Etat Islamisque a beau être en recul partout, il ne faut pas vendre la peau du barbu avant de l’avoir épilé. Les petits hommes en noir font preuve de résilience, il faut le leur reconnaître…Nous avons vu que les Turcs et leurs hommes de paille de l’ASL font du surplace au nord d’Al Bab. Certes, les Kurdes y sont aussi pour quelque chose, mais prendre la ville ne sera pas une partie de plaisir. Aussi, Ankara est-elle en train de déployer une force de 9 000 combattants « rebelles », dont 300 forces spéciales turques. Encore des morts en perspective pour une opinion publique qui commence à balancer…Relevons au passage que Washington rame pour ouvrir des canaux de discussion entre ses « alliés » turcs et kurdes afin qu’ils ne s’autodétruisent pas. Notons également que la folle et précipitée (avant que Trump ne prête serment) décision du Congrès US, sous influence du diable incarné McCain, d’autoriser Obama à fournir des missiles anti-aériens à l’opposition laisse tout le monde dans l’expectative. Certains analystes y voient un soutien jusqu’au-boutiste aux djihadistes mais les Turcs pensent, eux, que ces Stingers seront destinés aux YPG kurdes ! Jusqu’à la fin, Barack à frites aura joué au pompier-pyromane, sa politique de gribouille lui mettant tout le monde à dos.

Source : Daech pas mort – Chroniques du Grand jeu

Publicités

Un commentaire sur “Daech pas mort – Chroniques du Grand jeu

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s