La révolte des diplômés en tuk-tuk ? – Media décryptage investigation journalistique géopolitique


Un chauffeur de tuk-tuk égyptien sort de ses gonds et la Toile s’embrase. « On regarde la télévision, on voit que l’Egypte ressemble à Vienne, on descend dans la rue, on découvre que c’est la cousine de la Somalie », lance Mostafa au volant de son taxi motocyclette.Filmé pour une chaîne de télévision privée, Al Hayah (La Vie), Mostafa n’en reste pas là. L’homme rejette, avec précaution, la faute sur le gouvernement du président Abdel Fattah Al-Sissi, élu en mai 2014. « Avant l’élection présidentielle, nous avions du sucre, du riz et nous l’exportions. Que s’est-il passé ? Nous voulons comprendre », fustige-t-il au micro du journaliste Amr Al-Leissy pour l’émission « Wahed Min Al-Nass » (« Quelqu’un du peuple »), diffusée mercredi 12 octobre.Le jeune conducteur continue d’un ton cinglant : »Un pays avec un Parlement, une armée, des services de renseignements intérieur et extérieur, vingt ministères : comment sa situation peut-elle être celle-là ? »Evoquant un passé plus prospère, il assure : « Les trois choses les plus importantes pour qu’un pays se développe sont l’éducation, la santé et l’agriculture. Si le citoyen avait accès à ces choses-là, seul Dieu pourrait surpasser ce pays ! »La vidéo, qui jette un pavé dans la mare, a été massivement reprise sur les réseaux sociaux……..

Source : La révolte des diplômés en tuk-tuk ? – Media décryptage investigation journalistique géopolitique

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s