Uncategorized

Quand, pour Calvi, rétablir des faits sur Alep, ce serait risquer le “révisionnisme” – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


Ce qui est fascinant, c’est de voir que :1/ on le voit comprendre que sa source principale, qui a toute sa confiance, Le Monde, a extrêmement mal rapporté les faits  .2/ sa peur principale est qu’on dise qu’il y a 5000 morts au lieu de 100 000 morts et que ce soit faux (ce qui est mal, en effet) mais, a contrario, on se rend compte que pour lui dire qu’il y a 100 000 morts au lieu de 5000, ce n’est vraiment pas très grave – alors qu’on voit mal pourquoi…3/ il trouve normal que le but principal de l’info soit de “tirer des larmes” aux gens, plutôt que les faire réfléchir…On voit clairement le processus de propagande : ce type très influent s’informe à la va-vite en lisant le Monde, dont 80 % de la source est (les stagiaires de) l’AFP, et zou, tout roule ! Tu crois qu’il liraitl’ancien rédac chef de RFI, ou un grand spécialiste du moyen-orient ou Nassim Nicholas Taleb ? Que dalle ! (si quelqu’un peut lui faire suivre ces billets  )Voilà comment les choses se passent, sans complot…Je termine par cette recommandation fondamentale de Maurice Allais, qui parlait d’économie, mais ça marche pour tout (ici ce serait la géopolitique) :…

Source : Quand, pour Calvi, rétablir des faits sur Alep, ce serait risquer le “révisionnisme” – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Un commentaire sur “Quand, pour Calvi, rétablir des faits sur Alep, ce serait risquer le “révisionnisme” – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s