Uncategorized

Ce que le prix Nobel de la paix Barack Obama ne voulait pas que le monde vît – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


Vous, moi et tous les autres, à l’écoute de nos politiciens et de nos médias officiels, avons versé des larmes et crié au scandale devant l’horreur d’une armée gouvernementale qui, selon l’information transmise, s’attaquait, à la population civile d’Alep. Il ne fut jamais mentionné que la guerre menée par le gouvernement visait d’abord et avant tout les terroristes, identifiés par la coalition internationale, comme des rebelles,  opposés au gouvernement légitime de Bachar El Assad. Il leur était plus facile d’en faire une guerre civile que d’en faire une guerre de conquête.Le destin a voulu que les forces gouvernementales de Syrie et celles de ses alliés aient  eu raison de ces terroristes-rebelles. Une victoire qui a été célébrée par le gouvernement syrien, ses alliés et le peuple lui-même, comme une grande victoire alors que pour la coalition internationale, protectrice des soi-disant rebelles, ce fut une grande défaite. Pour eux, Alep était tombée entre les mains de ses ennemis qui n’étaient rien d’autre que le gouvernement légitime et ses alliés, la Russie, l’Iran et le Hezbollah. La défaite des terroristes-rebelles devenaient leur propre défaite.Suite à cette victoire des forces armées syriennes sur la ville d’Alep, le territoire est scruté au peigne fin pour y éliminer tous les pièges, dont les mines et autres explosifs ou  produits contaminants. Une opération qui a de quoi troubler les protecteurs de ces terroristes, convertis en rebelles pour fin de communication. Voici certaines de ces trouvailles.On y découvre que l’OTAN y était présente par des officiers pour y former des rebelles-terroristes dans leur lutte contre le gouvernement et la population qui l’appuie. « 14 officiers de l’OTAN capturés le 16 décembre par l’armée syrienne dans un bunker d’Al-Qaïda en Syrie à Alep Est ». Et puis, les informations se sont multipliées et les chiffres grandissaient : 14, puis 17, puis finalement 110 officiers capturés ! »Que faisaient-ils ces officiers au milieu de ces terroristes si ce n’est de les préparer au combat et à la lutte à finir contre le gouvernement de Bachar Al  Assad. Ces rebelles terroristes ne sont pas uniquement des Syriens, mais également des mercenaires étrangers….

Source : Ce que le prix Nobel de la paix Barack Obama ne voulait pas que le monde vît – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s