Uncategorized

Le conseil régional de PACA coupe les vivres à un dispositif de réinsertion sociale – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


estrosi111Depuis ce 1er janvier, un premier « moins » est apparu. Celui concernant la subvention des Espaces territoriaux d’accès aux premiers savoirs (Etaps), structures de réinsertion sociale destinées aux 18-25 ans déscolarisés, en fin ou en aménagement de peines. Des formations professionnelles pour un public très spécifique, dont des fichés « S » radicalisés, incluses depuis 2010 dans la convention annuelle signée par la région PACA avec le ministère de la justice, et qui concernent près de 450 stagiaires par an.Votée en assemblée plénière le 16 décembre, la convention justice-région (CJR) 2017 évoque toujours l’impérieuse nécessité de « prévenir la délinquance par le soutien aux parcours d’insertion socioprofessionnelle des personnes sous main de justice ». Mais elle réoriente près des deux tiers de son financement – baissé pour la part régionale, de 2,24 millions d’euros à 1,98 million en 2017 – vers l’aide aux victimes, notamment d’attentats, et l’accès au droit et à la justice.Ce choix politique coupe soudainement les vivres à quatorze structures de la régionPACA et menace une soixantaine d’emplois de formateurs. Il prive aussi plusieurs centaines de stagiaires d’accompagnement, d’une couverture sociale et, pour les majeurs, d’une indemnité mensuelle de 350 euros, souvent seule source de revenus.« Personne ne nous a alertés »A l’association Appel d’Aires, basée dans le 13e arrondissement de Marseille, le directeur Julien Acquaviva a été le premier à s’alerter. Dans cette structure qui intègre des jeunes gens à d’étonnants projets de design innovant, le dispositif Etaps-CJR représente l’essentiel de l’activité. Et l’aide régionale, 80 % des 170 000 euros de budget annuel.« Depuis le changement de majorité au conseil régional, fin 2015, nous n’avons pas eu de contact avec les nouveaux élus, raconte Julien Acquaviva. Mais personne ne nous a alertés d’une possible modification de la convention entre la région et le ministère de la justice. »La structure s’apprêtait à fêter ses 20 ans. Elle vit aujourd’hui « sur ses réserves », en espérant éviter le licenciement de ses trois salariés. A Arles (Bouches-du-Rhône), la Formation professionnelle du Pays d’Arles a stoppé net avant Noël la formation des douze stagiaires qu’elle suivait dans le cadre de la CJR. A sa connaissance, seuls deux d’entre eux ont été réorientés, par la région, vers des structures de formation classique……….

Source : Le conseil régional de PACA coupe les vivres à un dispositif de réinsertion sociale – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s