Les munitions diplomatiques syriennes pour les négociations d’Astana 2/3 – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


La première chose qu’il faut préciser, c’est que l’armée arabe syrienne et la majorité patriotique du pays qu’elle représente viennent de gagner la guerre et qu’il n’y a aucune raison pour qu’elles acceptent toutes sortes de« concessions » à « l’opposition », compte tenu des circonstances qui prévalent après le succès de la libération d’Alep. Même compte tenu de la nécessité de sécuriser les territoires nouvellement libérés et de reconstituer les troupes (que ce soit physiquement, émotionnellement ou psychologiquement), il n’y a aucun argument valable pour expliquer pourquoi l’opération de libération nationale ne pourrait pas continuer après un bref repos tactique. La seule explication plausible est que les principaux protecteurs internationaux de la Syrie, la Russie et l’Iran, n’ont pas la volonté politique de consacrer les ressources nécessaires pour poursuivre cette campagne, comme l’a expliqué en détail l’auteur en août dernier, dans son article intitulé La Turquie en Syrie, la FSA et la future querelle sur la Constitution de la Syrie.Pour être clair, l’auteur est convaincu que la solution optimale est que la Russie et l’Iran fournissent de façon fiable l’appui nécessaire à la poursuite de la campagne de libération de la Syrie. Mais parce que ce n’est pas le cas pour l’un ou l’autre de ces deux pays, qui ne désirent visiblement pas prolonger indéfiniment les opérations multidirectionnelles, Damas doit maintenant commencer à se concentrer sur les aspects politiques du processus de résolution du conflit et abandonner son ancienne dépendance envers la solution militaire. En tant que telles, les prochaines négociations tripartites organisées à Astana acquièrent une importance dans ce qui sera alors une guerre de presque six ans en Syrie, et elles doivent donc être la plus haute priorité. Par conséquent, vu que la solution politique est visiblement en train d’éclipser la solution militaire, Damas doit être prête à jouer son va-tout à Astana, le mois prochain, et se préparer au grand jeu des bluffs et des paris.La délégation gouvernementale de la République arabe syrienne doit souligner les points suivants lors des pourparlers d’Astana, afin de protéger de manière fiable ses intérêts nationaux au cours de cette série d’imprévisibles « marchandages » et « compromis » :……suite..

Source : Les munitions diplomatiques syriennes pour les négociations d’Astana 2/3 – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s