Ancien président tunisien : la CIA derrière le «Printemps arabe» – Le Saker Francophone


rice_with_tunisian_president_ben_aliBen Ali termine en constatant que la Tunisie actuelle est un refuge pour les bandes criminelles et les services secrets étrangers. La CIA contrôle tout ce qu’elle veut. Un accord a été signé récemment par Rachid Ghannouchi et Beji Caid Essebsi 6, qui autorise les États-Unis à établir une base militaire en Tunisie. L’avenir fournira les preuves de la trahison qui a fait faire à la Tunisie d’aujourd’hui cette expérience dévastatrice.Voilà pour le message de Ben Ali aux Tunisiens. Aujourd’hui, on sait que le renversement des gouvernements arabes a été planifié et réalisé par une collaboration de la CIA étasunienne et de cercles islamistes radicaux. Tout ceci, cependant, n’aurait pu se passer si Ben Ali n’avait pas été extrêmement impopulaire dans de larges couches de la population. Il fut perçu comme incapable de conduire le pays vers un avenir digne. Malheureusement, la chute de Ben Ali a énormément aggravé la situation politique et sociale dans le pays. L’économie est au bord de l’effondrement, les cercles islamistes, d’orientation néolibérale, qui sont soutenus financièrement par l’étranger et sont bien organisés, s’accrochent au pouvoir sans aucune vision politique.

Source : Ancien président tunisien : la CIA derrière le «Printemps arabe» – Le Saker Francophone

Publicités

2 commentaires sur « Ancien président tunisien : la CIA derrière le «Printemps arabe» – Le Saker Francophone »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s