Uncategorized

La France en Algérie : de quelques évidences (L’Expression.dz) –


Le leader du mouvement En Marche ! a simplement reconnu que la colonisation avait été « un crime contre l’humanité ». En une seule phrase, Macron a cassé ce que les politiciens français, à la mémoire sélective, tenaient pour tabou : la colonisation et ses multiples crimes. Oubliés les enfumages du Dahra ; les spoliations des terres algériennes ; les déportations à Cayenne et en Nouvelle-Calédonie ; le Code de l’indigénat (précurseur de l’apartheid) ; les conscriptions forcées des Algériens, chair à canon des guerres mondiales de 14-18 et de 39-45 ; les crimes de l’armée française et des colons en mai 1945, au moment où le monde entier célébrait la victoire contre le nazisme à laquelle les Algériens contribuèrent grandement. En récompense de ce sacrifice des Algériens, la France a permis les carnages à Sétif, à Guelma, à Kherrata…On n’oublie pas ces crimes, on ne peut les oublier. Nous les rappellerons en toute circonstance à la France. Emmanuel Macron a aussi dit (en référence sans doute à la loi controversée du 23 février 2005, glorifiant ladite colonisation) : « Nous avons amené la civilisation par effraction. » Encore un euphémisme ! La colonisation œuvre civilisatrice en Algérie ? Parlons-en ! Quelle civilisation la France a-t-elle apportée à l’Algérie ? En 1830 – arrivée des Français – la population de l’Algérie était estimée, selon diverses données de l’époque entre 9 et 10 millions d’habitants. Le Bulletin des Lois de 1856, avançait le chiffre de 2330 000 « indigènes » (Algériens). En prenant uniquement l’estimation la plus basse en 1830, selon d’autres sources, de trois millions d’Algériens, et celui de 1856, 2 330 000 « indigènes », nous avons donc 670 000 personnes manquantes. Où sont-elles passées ? En 1962 la population totale de l’Algérie était de 1 1690 000 habitants (dont un million d’Européens). En janvier 2016, la population algérienne a dépassé les 41 millions d’habitants. Ce qui veut dire que la population algérienne avait stagné durant 132 ans, alors qu’elle a plus que quadruplé en 54 ans. A l’indépendance, l’espérance de vie des Algériens était de 47,04 ans. Elle est évaluée à 75,34 ans en 2016………………..

Source : La France en Algérie : de quelques évidences (L’Expression.dz) – Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com

Publicités

Un commentaire sur “La France en Algérie : de quelques évidences (L’Expression.dz) –

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s