Uncategorized

OMAR MOKHTAR CHAALAL: « LE CERCLE DU POÈTE DISPARU » – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


omar-chaalal         Au réveil, Et fort d’un recul, d’une production, du temps pris pour son affinement, et d’une rencontre heureuse avec de jeunes éditeurs (Editions Barzakh) subjugués par la force de son verbe et la puissance de l’introduction inédite signée Kateb Yacine, il put voir son recueil de poèmes, écrits à diverses époques et rassemblés, sortir sous le titre révélateur de: « Le proscrit ».Omar Mokhtar Chaalal, à l’orée du millénaire, grâce au soutien des Editions Casbah, se lança dans les écrits divers et y prit goût. Sous le titre de: « Kateb Yacine, l’homme libre », il livra une chronique originale de Kateb Yacine, non pas l’écrivain et sa renommée mondiale, mais l’homme qu’il connut, dont il raconta la simplicité de la vie, la modestie des gestes et des préoccupations, la bonhomie de l’ami, du fils, du père, la force des convictions.Puis il récidiva avec Abdelhamid Benzine, l’autre figure emblématique ayant marqué Omar Mokhtar Chaalal, dont il raconta la jeunesse et les débuts en politique, dans un roman historique intitulé: « Talghouda »……………..suite…

Source : OMAR MOKHTAR CHAALAL: « LE CERCLE DU POÈTE DISPARU » – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s