Uncategorized

Du syndicalisme d’Eugène Debs et d’Aïssat Idir à celui du corrompu Abdelmadjid Sidi Saïd


Algérie Résistance

Debs-Aissat-Sidi-Said1English version here

Por traducir, haga clic derecho sobre el texto

Per tradurre, cliccate a destra sul testo

Um zu übersetzen, klicken Sie rechts auf den Text

Щелкните правой кнопкой мыши на тексте, чтобы перевести

Για να μεταφράσετε, κάντε δεξί κλικ στο κείμενο

À l’heure où les acquis sociaux se désintègrent pendant que le syndicalisme se vautre dans les privilèges et la connivence avec le patronat, il n’est pas inutile de se souvenir de ceux qui ont lutté et sont morts pour défendre la classe ouvrière. Partout dans le monde, des hommes se sont dressés à mains nues face à la violence du système capitaliste et/ou colonialiste pour la juste reconnaissance des droits des travailleurs. L’Américain Eugène Debs et l’Algérien Aïssat Idir étaient de ces hommes-là.

View original post 2 299 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s