Reuters parle d’une « nouvelle route de l’Iran vers le Yémen » mais il n’arrive pas à la trouver sur sa carte – 


L’article de Reuters est accompagné de cette carte qui ne sert à rien.Cette carte (agrandir, lien original) a pour légende : « La nouvelle route de l’Iran vers le Yémen », mais elle ne montre pas la moindre route.L’article de Reuters relaie des rumeurs anonymes de transferts iraniens d’armes en haute mer, mais il n’explique pas comment ces armes seraient ensuite acheminées AU Yémen. La carte ne montre aucune route à cet effet.  L’Arabie saoudite et ses alliés d’al-Qaïda bloquent et contrôlent toutes les routes maritimes et terrestres menant au Yémen. Des millions de Yéménites sont en train de mourir de faim et une énorme épidémie de choléra ravage le pays. 400 000 personnes sont infectées par la maladie et des centaines de personnes en meurent chaque jour. Très peu de nourriture et aucun médicament ne parviennent à entrer dans le pays.  Comment, s’il vous plaît,  les armes iraniennes pourraient-elles sauter de dieu sait où entre les mains des Houthis quand pas même un morceau de pain ne peut le faire ?Ces allégations de transferts d’armes dans le golfe Persique supérieur n’ont aucun sens. Il est à environ 2 000 kilomètres de la côte yéménite. Il y a quantités de routes bien plus courtes que les petits navires pourraient utiliser sans prendre beaucoup plus de risques pour aller d’Iran au Yémen. Quand on regarde l’article de Reuters de plus près, on s’aperçoit qu’il se contredit lui-même :« Pour ces activités on se sert des petits ports iraniens, car les grands ports pourraient attirer l’attention », a déclaré un deuxième responsable iranien.]Un autre signe que l’article de Reuters est une ânerie sans nom, c’est qu’il se recommande de trois (!) « haut-fonctionnaires iraniens » anonymes. Faut-il croire que de multiples « hauts responsables iraniens » avouent à un correspondant maritime de Londres que l’Iran viole délibérément les résolutions de l’ONU en envoyant des armes au Yémen? Pourquoi feraient-ils cela? Pourquoi voudraient-ils corroborer la propagande saoudienne contre l’Iran?L’article de Reuters affirme des choses fantastiques et complètement illogiques. L’auteur ne connait pas la réalité du conflit. Les sources sont extrêmement douteuses. Reuters lui-même est incapable de trouver « la nouvelle route de l’Iran » sur la carte qu’il fournit.Reuters est la principale agence de presse britannique. La Grande-Bretagne est fortement impliquée dans le conflit au Yémen, et les Saoudiens et leurs alliés sont les plus grands clients des fabricants d’armes britanniques. L’article alarmiste sur la « nouvelle route » va sûrement faire sensation, mais il montre que Reuters n’est pas une source d’information fiable…suite..

Source : Reuters parle d’une « nouvelle route de l’Iran vers le Yémen » mais il n’arrive pas à la trouver sur sa carte – Wikistrike

Publicités

Un commentaire sur « Reuters parle d’une « nouvelle route de l’Iran vers le Yémen » mais il n’arrive pas à la trouver sur sa carte –  »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s