Le sultan usurpateur Saïd Bouteflika et ses eunuques .



Saïd Bouteflika le sado-maso, Ali Haddad el zella et Madjid Sidi Saïd l’alcoolique ont offert aux Algériens un spectacle obscène lors des funérailles de Redha Malek au cimetière d’El Alia. Ces fils de catins qui ne respectent ni les morts ni les vivants, non contents d’avoir pillé, souillé, saigné l’Algérie, se sont fait remarquer en s’esclaffant après l’enterrement du défunt Redha Malek, figure historique et homme d’État respecté. Ces canailles ont confondu le cimetière d’El Alia avec la villa des Kouninef ou un cabaret des copains coquins. Rien qu’à voir leur hilarité indécente et le t-shirt dégoulinant de sueur de Sidhoum Saïd la cruche à whisky, on comprend que ces gens-là vivent dans une autre dimension, celle des chiffres ronds et des comptes offshore, celle des faux pharaons qui se croient immortels, celle des arrivistes sans foi ni honneur, alors qu’ils ne sont qu’un rot doublé d’un pet dans l’histoire d’un pays. Ayant connu de près Redha Malek, qui n’a jamais rien eu à voir avec le niveau ordurier de ces cafards, cafards qui, d’ailleurs, n’avaient pas leur place dans ce lieu de recueillement, je considère leur attitude grossière comme un affront non seulement envers Redha Malek mais envers tous ceux qui reposent dans ce cimetière : l’émir Abdelkader, Lalla Fatma N’Soumer, Ferhat Abbas, le colonel Amirouche, Larbi ben M’Hidi, Zighoud Youcef, Si El Haoues, Abane Ramdane, Krim Belkacem, Mohamed Boudiaf, Houari Boumediene, et tant d’autres noms illustres qui ont marqué l’histoire de l’Algérie. Ce sont nos braves et nous ne permettons à personne de se comporter de la manière indigne adoptée par le frère du président et ses valets à quelques pas de leurs tombes. Peut-on demander à un bâtard issu d’une fornication, voire plusieurs, dans un hammam de respecter nos valeureux chouhadas ? La réponse est non, évidemment. Ni Saïd Bouteflika ni son entourage élevé dans des hôtels de passe, que ce soit Ali Haddad ou Sidi Saïd et autres, ne peuvent comprendre la signification du martyre et du courage du peuple algérien. Le jour où ils commenceront à en prendre conscience, il sera trop tard. Les avions les attendront à l’aéroport pour leur permettre de fuir et de rejoindre les capitaux qu’ils ont détournés et placés dans leur mère patrie la France et ailleurs….suite….

http://cnpnews.net/2017/08/07/le-sultan-usurpateur-said-bouteflika-et-ses-eunuques/

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :