L’ALGÉRIE PLONGÉE DANS UNE GRANDE ABERRATION INSTITUTIONNELLE – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ


Le poids politique grandissant des hommes d’affaires dont le point d’appui névralgique au sein du pouvoir est Saïd Bouteflika, formellement conseiller du chef de l’État mais «informellement » beaucoup plus, s’affiche de manière ostensible. Au détriment de la bureaucratie d’État qui a créé les affairistes et qui découvre – du moins une partie de cette bureaucratie – qu’elle lui conteste aujourd’hui ses prérogatives et ses pouvoirs.   Les grands éclats de rire de Saïd Bouteflika avec Ali Haddad lors de l’enterrement de Réda Malek – la scène n’était pas improvisée mais bien destinée à être filmée et photographiée et à transmettre un message – annonçaient clairement que « l’institutionnel » Tebboune  était sur le chemin de la disgrâce. Mais comme Tebboune a surfé sur un réel dégout au sein de l’opinion de l’étalage bling-bling indécent des riches sur commandite publique à qui l’on ne demande aucun compte, les traditionnels articles bouledogues ont été immédiatement commandés et exécutés.«L’écrit » d’Ahmed Ouyahia sur le mode du président «vous ordonne » est en quelque sorte l’épilogue de cette charge médiatique contre Tebboune. Résumé des courses de ce charivari au sommet : un Premier ministre sous quatrième mandat n’est rien, un conseiller est tout. L’Algérie n’est officiellement plus en état d’urgence, mais elle est bien en état de régence…..suite….

Source : L’ALGÉRIE PLONGÉE DANS UNE GRANDE ABERRATION INSTITUTIONNELLE – RipouxBlique des CumulardsVentrusGrosQ

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s