L’Étrange main de l’étranger.


Quand dans un pays normalement constitué, peuplé par des humains civilisés, un homme public ou un homme d’Etat, est mêlé à un scandale quelconque, réel ou supposé, et chahuté par les médias ou par la Vox populi, pousse cet homme, au mieux, à une gesticulation de justifications à travers les plateaux télé ou à travers des sorties sur le terrain, tel un camelot, pour clamer son innocence et surtout qu’il a été « victime d’une machination » des « autres » et a été incompris. Au pire, il s’exile aux fins fonds de l’Himalaya et laissera pousser une barbe pour écrire un livre.

Un ministre des transports japonais avait démissionné, parce que le métro a été en panne pendant huit minutes, suite à une panne de courant.

Chez-nous, ceux qui nous servent de dirigeants, du moins, ceux qui se sont approprié ces titres, la plupart d’entre eux qui ont eu des affaires scabreuses, ne connaissent pas la honte, ne rougissent pas, ne palissent pas, ne baissent pas les yeux devant un scandale. En fait ils n’en ont rien à foutre de notre opinion. Ils entretiennent l’arrogance et le cynisme des conquérants. De toute façon ils se serrent les coudes en se tapant dans le dos et ne pourront jamais écrire un livre.

La honte, en fait, est un luxe des gens raffinés et est dévolue, chez-nous, aux gens pauvres.

Ould Abbas, Ouyahia, Haddad, Saadani, Khelil, Bouchouareb, Sellal, Tahkout et bien d’autres se complaisent dans un silence du « Je vous emmerde » en désignant la main de l’étranger. 

De nos jours, il serait plus facile d’établir la liste de ceux qui sont restés propres et non l’inverse ; cette liste serait, sûrement,  chétive.

Et aujourd’hui, ces gens-là, ont le brave culot de nous donner des leçons de moralité et d’abnégation en traitant nos jeunes Ras-le-bolisés de traîtres…

Rien que ça…

Sam Gally

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s