Collusion Trump-Russie : L’ex ministre australien qui a dénoncé Trump au FBI a donné 25 millions à … la Fondation Clinton


Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

___________________________________________________

Quelle que soit la direction que prend l’enquête sur la collusion entre Trump et la Russie pour laquelle personne n’a jamais découvert de preuve, on croise l’empreinte d’Hillary Clinton.

John Solomon, l’un des deux journalistes qui enquêtent sur les affaires louches des Clinton dont l’ensemble de la presse ne veut pas entendre parler, vient de faire une découverte importante, qui ajoute une nouvelle pierre à l’édifice.

Le point de départ de l’accusation de collusion avec la Russie

En 2016, un diplomate australien a dénoncé au FBI les propos de George Papadopoulos, un membre de la campagne de Trump, qu’il a entendu dans un bar londonien en 2016. Cette dénonciation est la raison officielle pour laquelle le FBI a ouvert son enquête de contre-espionnage contre Trump et la Russie.

En décembre 2017, le New York Times (1) expliquait, dans un article intitulé « comment l’enquête russe a commencé » :

« Au cours d’une nuit…

Voir l’article original 1 192 mots de plus

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s