[Enquête Djihadisme en Syrie] Retour sur le “bon boulot d’Al-Nosra” (3/5)


 

 

fabius-gif-1

Suite de notre série sur Al-Nosra

Billet 1/5 :

    1. Naissance d’Al-Nosra
  1. Le double attentat du 23 décembre 2011
  2. Le conspirationnisme légitime

Billet 2/5 :

  1. Le “vrai boulot” d’Al-Nosra
  2. Quand les Américains font du “bon boulot” (non ironiquement)
  3. La Conférence de Marrakech “des amis du peuple syrien”
  4. Islamiste un jour, islamiste toujours ?

Billet 3/5 :

  1. Et Laurent Fabius fit son apparition
  2. Bonus : Notre ami Ahmad Moaz al-Khatib
  3. La propagande pro-Pouvoir ordinaire

Billet 4/5 :

  1. Le devenir d’Al-Nosra (et de la propagande chez nous…)
  2. 2011 : Amnistie Nationale

Billet 5/5 :

  1. [2017] Les fact-checkeurs entrent en scène
  2. Conclusion

VIII. Et Laurent Fabius fit son apparition

Le contexte étant bien posé, revenons-en à la polémique autour des propos de Laurent Fabius. En fait, TOUT est parti d’un article du 13 décembre 2012 du journal Le Monde, qui indique quatre déclarations importantes de Fabius :
“Créée il y a un mois, la Coalition nationale syrienne, qui réunit l’opposition et que la France a été la première à reconnaître, est aujourd’hui reconnue par plus de cent pays comme la seule représentante légitime du peuple syrien. C’est très important pour le peuple syrien.”
Il ajouta :                                                                                                                                          “Nous avons eu le témoignage du nouveau président de la Coalition nationale syrienne, qui a beaucoup insisté sur le fait que, dans le futur gouvernement, toutes les communautés syriennes, majoritaires ou minoritaires, seront respectées, a ajouté M. Fabius. C’est un jour important. Il reste encore beaucoup de souffrance et beaucoup de travail pour que M. Bachar Al-Assad “dégage”, comme on dit maintenant. Je pense que c’est un jour d’espoir pour le peuple syrien.”

 

Quel visionnaire…

“En plus, il y a toute une série de décisions qui ont été prises sur le plan humanitaire avec des apports de fonds importants, notamment de l’Arabie saoudite, qui a offert 100 millions de dollars pour aider la population syrienne”, a précisé le ministre.

Il serait utile de disposer des factures, car on peut craindre que cela ait surtout aidé les marchands d’armes occidentaux…

Et on a eu enfin le fameux passage problématique :

fabius bon boulot nosra

En revanche, la décision des États-Unis de placer Jabhat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes, a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que “tous les Arabes étaient vent debout” contre la position américaine, “parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot”. “C’était très net, et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne”, a ajouté le ministre.

On a donc notre MAE qui, lorsqu’on lui demande de réagir au fait qu’une organisation vient d’être classée par les Américains comme terroriste, répond : “Je ne comprends pas, mes nouveaux amis syriens démocrates sont vent debout et me disent qu’ils font du bon boulot…” – alors qu’on parle d’Al-Qaïda !

Par rapport à la polémique, on peut donc dire :

  1. que de manière évidente, si les mots ont un sens, Laurent Fabius a bien DIT que “Al-Nosra faisait du bon boulot” ;
  2. mais que la phrase du Monde étant ambigüe, on ne sait pas s’il a alors donné sa propre opinion ou si c’était la vision de nos alliés – ce qui est le plus probable.

Il l’a d’ailleurs dit plusieurs fois, puisqu’on a ici un enregistrement audio de la conférence de presse du 12/12/2012, où il tient des propos approchants, parlant cette fois de “L’action efficace et utile” du Front Al-Nosra :

On a des précisions dans cet extrait de la conférence de presse qu’il a donnée à Marrakech :

Le “bon boulot” défendu par nos alliés est ici devenu “une action efficace et utile”… d’Al-Qaïda !

L’agence de presse AP précise également ceci (Source) :

On conclut donc de tout ceci que :

  1. Laurent Fabius n’a évidemment pas les idées claires sur Al-Nosra, qui ravage pourtant la Syrie depuis un an. En effet, quelqu’un ayant les idées claires n’aurait jamais pu prononcer de tels mots ; tout comme personne ne peut tranquillement dire “Tiens, mon ami pense que Daech a fait du bon boulot au Bataclan” ;
  2. Fabius n’a pas confiance dans le classement des organisations terroristes des États-Unis ;
  3. le chef de la Coalition syrienne que Fabius a appuyé et “plusieurs ministres arabes “sont “vent debout” contre la décision de déclarer “Al-Qaïda en Syrie” comme organisation terroriste…

Quoi qu’il en soit, quelques semaines plus tard, devant l’évidence, la France a heureusement suivi les Américains :

Considérant qu’al-Qaïda l’a revendiqué comme l’un des siens, nous avons demandé à l’ONU que le front al-Nosra soit déclaré organisation terroriste. […] D’une part, la Syrie est beaucoup plus accessible ; d’autre part, al-Qaïda, par le biais du front al-Nosra, a beau jeu de dire qu’il combat le tyran Bachar el-Assad. S’il est vrai que M. Bachar el-Assad est un tyran, les méthodes et la finalité d’al-Qaïda ne sont pas pour autant acceptables.” [Laurent Fabius, Assemblée Nationale, 29/05/2013]

IX. Notre ami Ahmad Moaz al-Khatib

Je propose un joli bonus aux courageux ayant tout lu.

Vous vous rappelez que le chef adjoint de la Diplomatie américaine a fait un appel du pied à Al-Khatib le 12 décembre pour qu’il lutte contre les extrémistes ? :

Al-Khatib lui a “claqué la porte au nez” en retour, osant publiquement lui demander de sortir Al-Nosra / Al-Qaïda en Irak de la liste des organisations terroristes.

Eh bien notez que, “heureux hasard”, le 14 novembre 2012 la très prestigieuse revue Foreign Policy avait sorti cet article très fouillé de l’universitaire Mohanad Hage Ali, livrant quelques informations gênantes sur ledit Al-Khatib :

L’Islamiste en chef

Le nouveau chef de l’opposition syrienne a un historique de déclarations antisémites, scandaleuses et parfois carrément bizarres.
[…] Les déclarations publiques publiées sur le site web de l’imam, darbuna.net, brossent un tableau différent.
Le site Web de Khatib contient de nombreux exemples de rhétorique antisémite. Dans un de ses propres articles, il écrit que l’un des héritages positifs du dictateur irakien Saddam Hussein était “d’avoir terrifié les Juifs“. Il a également publié les observations antisémites d’autres personnes sur son site : dans un article écrit par Abdul Salam Basiouni, les Juifs sont décrits comme des “adorateurs d’or“. Enfin, dans une nécrologie d’un cheikh de Gaza reprise du site IslamSyria, les Juifs sont surnommés “les ennemis de Dieu“.
Alors que Khatib a utilisé son discours postélectoral pour appeler à l’égalité des droits pour “toutes les parties du peuple syrien harmonieux”, sa rhétorique passée à l’égard des minorités de son pays n’a tout simplement jamais cessé d’être virulente. L’un de ses articles décrit le Chiite en utilisant l’insulte rawafid, ou “rejetistes”; il va même plus loin, critiquant la capacité des Chiites à “fabriquer des mensonges et à les suivre”. Il va sans dire qu’une telle rhétorique ne rassurera guère la communauté alaouite du pays, une branche du chiisme à laquelle appartient Assad.
L’animosité de Khatib envers l’Occident est également évidente dans ses écrits. Dans un article, écrit en 2011, le nouveau chef de la coalition parle des “diplomaties américaine stupide, britannique fourbe et française malveillante“. (sic.)

Vérification faite, tout ceci est bien exact ; voici une copie des quatre phrases citées, tirées du site d’Al-Khatib, (et traduites via la traduction automatique Google pour l’avoir en images). Le premier extrait (Source : originaletraduite) :

Le deuxième (Source : originaletraduite) :

Le troisième (Source : originaletraduite)

Le quatrième (Source : originaletraduite) :

Enfin, un bonus trouvé par hasard (Source : originaletraduite) :

(si vous parlez arabe et avez un peu de temps, n’hésitez pas à parcourir d’autres pages de ce site, et à signaler des liens en commentaire avec citations…)

 

Ainsi, et dans l’indifférence médiatique la plus totale, c’est donc cet homme que la France a été la première à reconnaitre comme seul représentant légitime du peuple syrien : un imam sunnite pour remplacer Bachar el-Assad, qui appartient au parti Baas (socialiste et laïc) (Source : Le Monde et Europe 1) :

Hollande et Fabius, toujours “en pointe”…

Incise : Comme nous l’avons déjà dénoncé dans ce billet, Laurent Fabius aura l’occasion de montrer de nouveau sa grande ouverture d’esprit en 2014 en Ukraine, en négociant avec une personne figurant dans le Top 10 des pires antisémites mondiaux de 2012 selon le Centre Simon Wiesenthal :

 

Évidemment, le gouvernement syrien a durement réagi à cette reconnaissance, qualifiant la position française “d’immorale“, nous accusant de “soutenir les meurtriers, les terroristes et d’encourager la destruction de la Syrie“, comme le rapporte le Point :

Chose amusante au niveau de la propagande médiatique, RFI, radio de l’État, parle bien de l’accusation en titre, mais les explications principales permettant de comprendre “l’immoralité” ont disparu :

Hélas, le lecteur du Monde n’aura même pas cette chance (après tout, ce ne doit pas être si intéressant…) :

Mais laissons le mot de la fin à Al-Khatib (Source) :

Al-Khatib, un ancien prédicateur musulman sunnite de l’ancienne mosquée omeyyade de Damas, a déclaré que la coalition de l’opposition qu’il dirige s’était engagée à assurer un avenir pluraliste “fondé sur la justice, l’égalité et le respect des Droits de l’Homme et la préservation d’un tissu social unique en Syrie”.
Cette coalition […] est née pour redonner l’espoir et le sourire au peuple syrien. Son objectif est de faire tomber le régime syrien et de préparer une conférence nationale qui sera inclusive et qui guidera la Syrie vers l’avenir.”

Espoir, sourires et Al-Qaïda : c’était la formule gagnante des “amis du peuple syrien”. On a vu la suite…

X. La propagande pro-Pouvoir ordinaire

En nous replaçant au lendemain de la conférence de Marrakech, on constate que nos médias ont été confrontés à un sacré dilemme : les Américains ont classé Al-Nosra comme organisation terroriste (ce qui est logique par rapport à leurs articles d’actualité syrienne de 2012), mais le Ministre français et nos alliés (enfin, SES alliés) ne semblent pas du tout ’embrayer dans cette voie.

Vous vous dites probablement à cet instant qu’il va quand même leur être difficile de défendre “Al-Qaïda en Syrie” ? Eh bien non, pas du tout, et Le Monde s’est surpassé, par la magie du recours à “l’expert” :

Les États-Unis feraient mieux d’aider l’opposition à chasser Bachar Al-Assad plutôt que de s’attaquer à Al-Qaïda en Syrie” donc… C’est là qu’on voit que les analystes ont vraiment perdu pied, et que nos dirigeants ne mettent pas vraiment notre sécurité et nos intérêts dans leurs objectifs prioritaires…

Ce qui est bien avec le front Al-Nosra, c’est qu’ils “osent” tout “pour se faire connaître“, c’est même à ça qu’on les reconnait…

Selon l’expert du Monde, le but de cette organisation est donc un État islamique en Syrie (dont on voit mal en quoi cette situation irait mieux dans le sens de nos intérêts qu’avec le gouvernement Assad ?), et ensuite de “lutter contre l’Occident“. Bien. Et donc que préconise l’expert ? :

“Quant aux Syriens, la plupart ne le perçoivent pas comme des terroristes, mais comme des rebelles, peut-être extrémistes” : “peut-être” un peu “extrémistes”, oui :

fabius bon boulot nosra

“La coalition nationale et les groupes en exil […] doivent à la fois ménager leurs alliés de l’Ouest et du golfe persique” : fascinant cette façon de faire passer en permanence l’idée que ces rebelles ne sont PAS financés par des structures dans le Golfe Persique – surtout quand on connait la suite.

“mais aussi essayer d’éviter de s’aliéner une partie de l’opinion syrienne.” : oui, bien sûr, car si la Coalition combattait Al-Qaïda qui pose des bombes dans les rues de Damas, l’opinion syrienne serait mécontente. Logique…

Un sondage de 2015 pour la BBC a justement donné ces résultats sur l’opinion des Syriens sur Al-Nosra :

On constate qu’Al-Nosra a du soutien dans les zones djihadistes (sic.), mais pas du tout ailleurs… (la majorité de la population vivait alors en zone gouvernementale)

Mais soyons justes, le Monde n’a pas été le seul à défendre le Pouvoir, LCI/TF1 ont également bien œuvré ces jours-là (titre stupéfiant alors que les États-Unis ont bien indiqué la veille qu’on parle ici d’une franchise d’Al-Qaïda…) :

Un financement étranger” d’Al-Qaïda : oui, ceci est bien connu ! Dès lors, il est dommage que ces médias n’aient pas enquêté. Mais QUI sont donc les mécènes d’Al-Qaïda ?

Al-Nosra commence à gagner la bataille des cœurs” […] tout en visant “l’instauration d’un État islamique basé sur la charia” : un commentaire est-il nécessaire ?

Enfin, dans la série “l’erreur américaine”, on trouve “l’expert” Thomas Pierret “spécialiste de la Syrie” intervenant régulièrement dans les médias, qui publie ceci sur son blog personnel Médiapart (sans lien avec la rédaction du site) :

Dénoncer al-Qaïda aurait donc des “conséquences potentiellement désastreuses.”

Les États-Unis n’ont pas nécessairement tort d’affirmer que Jabhat al-Nosra est liée à Al-Qaïda” : par chance, ils ont en effet des services de renseignement presque aussi bons que ceux de Thomas Pierret…

caractère plus ou moins ‘terroriste‘ de Jabhat al-Nusra” – “Certes, le groupe a d’abord suscité la réprobation, en raison des soupçons de manipulation par le régime et des nombreuses victimes civiles de ses attentats.”

l’inscription de Jabhat al-Nosra sur la liste des organisations terroristes est perçue comme une ultime trahison par une grande partie des Syriens. ” : encore un “Oint du Seigneur” qui dispose d’une connexion télépathique directe avec “une grande partie des Syriens”.

l’inscription de Jabhat al-Nosra sur la liste des organisations terroristes internationales est un merveilleux cadeau fait à Assad, qui a qualifié ses opposants de terroristes islamistes dès les premiers jours de la révolution.” : quel complotiste ce Bachar al-Assad…

La conclusion de son article est aussi extraordinaire :

Bref, à bas les “palabres diplomatiques“, et vive la guerre ! On a vu…

Pourtant, au même moment, on trouvait des analyses très lucides – mais beaucoup moins audibles, comme celle du grand spécialiste Frédéric Pichon (Source) :

Si encore il avait vraiment percuté fin 2012…

Cependant, nous avons vu que Laurent Fabius a fini par faire un peu machine arrière.

Les évènements se sont en effet enchaînés très rapidement, en 3 jours, du 11 au 13 décembre 2012. Ils ont commencé avec le classement officiel par les États-Unis d’Al-Nosra comme organisation terroriste, en indiquant que ce n’était qu’un pseudonyme d’Al-Qaïda en Irak.

Pourtant, le 16 mars 2013, toujours dans Le Monde, Christophe Ayad écrit ces stupéfiants propos (Source) :

sans lien organique avec Al-Qaïda, mais proche sur le plan idéologique” : belle description pour un “pseudonyme d’Al-Qaïda en Irak” ! (Source : USA)

le Front Al-Nosra est encensé par les Syriens pour sa bravoure au combat, sa discipline et sa probité.” : n’en jetez plus… Christophe Ayad a aussi par chance une connexion télépathique directe avec “les Syriens”, il ne peut donc pas se tromper.

À la différence de leurs homologues irakiens, les djihadistes syriens ont veillé à ne pas se mettre à dos la population.” : non, bien sûr, ce sont juste 600 attaques et des centaines de morts :

Question : dans ce contexte, cet article du Monde peut-il entrer dans la catégorie Fake News ?

Mais il est vrai que ce type de propagande est assez répandue sur le conflit en Syrie. On pense par exemple au traitement par l’AFP de l’enlèvement du journaliste américain James Folley :

Sources : Libération 2013 – archivésupprimé depuis ; Libération 2014                                                                                                                                                                                                                                                                 https://www.les-crises.fr/enquete-djihadisme-en-syrie-retour-sur-le-bon-boulot-d-al-nosra-3/ 4

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s