L’ENIGME COREENNE –


Résultat de recherche d'images pour "corée"

Nous pourrions comprendre que suite à l’armistice du 27 juillet 1953, après trois années d’une guerre sanguinaire, la Corée du Nordexsangue se soit détachée de son tuteur chinois, encore sous les miasmes de sa guerre de Libération, pour courtiser son bourreau américain alors à son zénith. (1) La Corée du Sud a fait ce choix et bien qu’elle subisse encore l’occupation militaire son suzerain américain a porté son PIB au 13e rang mondial, le pays connait le plein emploi et son IDH est de 0.901, au 18e rang mondial, juste après le Japon, loin devant la Corée du Nord. (3) Mais voici que tout ceci sent le roussi. L’économie américaine est en faillite technique, sa dette souveraine dépasse les 20 000 milliards, son armée lui coute 650 milliards de dollars par année et pourtant elle ne parvient pas à occuper l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie, ou le Yémen; le chômage dépasse les 10%, le pétrodollar est en chute libre et l’indice de pauvreté (IPH) est de 17%. Bref, le suzerain des Sud-Coréens est sur son déclin et c’est vraiment un mauvais timing pour l’adouber. À contrario, le tuteur chinois des Nord-Coréens est en croissance constance (7% l’an dernier); la Chine sera sous peu la première économie impérialiste mondiale; le yuan pousse le dollar sur le côté et son armée couplée à celle de son allié russe forme le plus puissant tandem militaire des temps modernes. Comment expliquer que la Corée du Nord, qui n’a pas été atomisée par l’Oncle Sam – non pas parce que « Rocket man » a vitupéré jucher sur quelques bombes nucléarisées – mais parce que l’ombrelle chinoise s’étendait jusqu’à Pyongyang – comment expliquer disions-nous que la Corée du Nord s’éloigne de son mentor vainqueur pour courtiser son tortionnaire vaincu ? Il ne faut pas se leurrer, dans cette dénucléarisation et cette réunification des deux Corées ce n’est pas le Nord qui absorbe le Sud, mais la Corée capitaliste qui ingurgite la Corée « socialiste » nordique (sic). Pourquoi la Chine de Xi Jinping permet-elle à son vassal coréen de se laisser avaler par l’affidé des Américains en déclin ? À moins que Kim Jong-un soit en service commandé chez ses nouveaux « alliés ». Le gouvernement chinois sait que le XXIe siècle lui appartient. Le gouvernement américain commence à comprendre que nonobstant les simagrées de la comète blonde agitée son apogée est du passé. En mars dernier Kim Jong-un est allé prendre ses ordres auprès du « Grand Timonier » à Pékin. Il y a fort à parier que laCorée du Nord sera le cheval de Troie qui ornera la corbeille de la mariée sud-coréenne avant qu’elle ne soit vampirisée par son nouveau suzerain. Les joyaux coréens tomberont enfin dans le panier de l’empereur de Pékin (Samsung, Kia, Hyundai, LG, POSCO, SK, et une cinquantaine d’autres conglomérats).

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lenigme-coreenne/

  1. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/lenigme-coreenne/
  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Corée_du_Sud 
  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_IDH
  1. http://www.journaldemontreal.com/2018/03/27/kim-jong-un-se-serait-entretenu-avec-xi-jinping-selon-lagence-chine-nouvelle

 Robert Bibeau                                                                                                                                                                                                                                                          http://prochetmoyen-orient.ch/dans-la-presse/

 

Publicités

Un commentaire sur « L’ENIGME COREENNE – »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s