CACHEZ CE PRÉSIDENT QUE NOUS NE SAURIONS VOIR !


De tout temps, et depuis l’indépendance, les départs et arrivées des Présidents algériens à l’aéroport étaient couverts par les médias officiels notamment la télévision. Qu’ils aillent à Batna, Ouargla, Moscou ou Pékin…. Nous avons grandi avec leurs départs et leurs arrivées qui faisaient souvent la Une des journaux.

Hier, les algériens, devenus scrutateurs du ciel, contrôleurs aériens, météorologues et géographes ont été privés de ce rituel et n’ont pas réussi à voir leur Président, pourtant candidat officiellement déclaré pour un 5eme mandat. Déjà privés de sa voix, nous sommes à présent privés de sa vue. L’impressionnant dispositif mis en place pour assurer son retour à Alger d’abord à Genève puis en Algérie, a dépassé l’entendement. Et ce dispositif a un coût qu’il est vain de développer ici.

Qui l’a accueilli à l’aéroport ? Qui l’a accompagné dans cette « visite privée » ? Quel est son état de santé ? 21 millions d’algériens de plus de 33 ans se sont abonnées aux journaux suisses dont la Tribune de Genève pour tenter de comprendre. Pour rien ! On ne saura rien. Haoues ou eskoute ! La Tribune de Genève parle de « Troubles de réflexes neurologiques graves et d’aphasie » et souligne la gravité de l’état de santé du Président. Nos chaines privées ont pu avoir leur scoop : des images de l’avion présidentiel dans le ciel et du cortège présidentiel filmé sur une aire d’autoroute ! Et même ces images ont été partagées par des centaines de followers y a Adjaba !

Pendant ce temps, des millions de « sans gilets » continuent de crier dans la rue leur désarroi et leur révolte en Algérie comme ailleurs. L’APS fidèle à elle-même continue de nous arroser d’informations sur les désormais rares activités ministérielles dont cette pathétique interdiction d’importation des sacs plastiques par la ministre de l’environnement. Chta Khassak ya El 3aryane ? El Khatem ya Mouley ! Et pour calmer nos ardeurs, elle nous rassure par ce propos d’un expert de l’OTAN qui aurait qualifié la situation en Algérie, caractérisée par l’organisation de marches populaires pacifiques, de « phénomène démocratique ordinaire et pas inquiétant », (et) estimant qu’elle ne peut être assimilée aux mouvements ayant marqué certains pays arabes entre 2011 et 2013. ».

On peut dormir tranquille ! Et pourtant, on sent que des choses se trament en haut lieu. Il est impossible que le pouvoir ne réponde pas à cet extraordinaire élan populaire. Et pas forcément pour répondre aux revendications populaires de la rue. Non ! Mais parce qu’il sait qu’il est suivi par les puissants, garants de leurs intérêts personnels.

PS. Notre #Toz national réhabilité en slogan (photo). C’est toujours ça de pris !

Youcef l’Asnami

http://lequotidienalgerie.org/2019/03/11/cachez-ce-president-que-nous-ne-saurions-voir/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s