♦ La Palestine est vivante et refuse de se draper de linceul.


Aucune description de photo disponible.

On ne peut être amoureux des effluves du Moyen-Orient, fantasmer ou être féru de son Histoire et se moquer en même temps du sort des palestiniens. La richesse de cette terre de Palestine, ses oliviers, ses sources datant des temps bibliques, ses tombeaux ancestraux, sa mémoire et ses mythes sont inséparables du peuple palestinien.
Le vieux peuple palestinien a créé l’Etoile de Ghassul, recopier la Bible, édifié des temples d’El Qods et de jabal jirzim, les palais arihaan (jéricho) et de alsaamira ( Samarie), les églises du Saint-Sépulcre et de la Nativité, les mosquées de Haram Al Cherif, les ports de Césarée et de Akka, les châteaux de Monfort et de Belvoir. Les palestiniens ont marché avec le Prophète Aïssa (AS), combattu et vaincu Napoléon et bataillé vaillamment à Karameh.
Dans le sang des palestiniens se mêle celui des guerriers égéens, de Béni Israël, des héros entourant le Prophète Dawud (AS), des premiers apôtres de Aïssa (AS), des cavaliers arabes, des croisés normands et des chefs turcs. Un peuple dont coule dans ses veines de telles richesses, ne peut mourir. Rothchild devra repasser !
Le feu palestinien n’est pas éteint : la poésie de Mahmoud Darwich, la lucidité d’Edward Said, la ferveur de ceux qui défient la mort pour prier sur le troisième lieu Saint de l’Islam le 27e jour du mois sacré du ramadan, le formidable courage et résistance jour après jours avec un monde pourtant qui tourne le dos, le démontrent !
La solution de deux États est une supercherie. Sans les palestiniens, c’est toute la terre qui disparaîtra. Chose qu’on observe actuellement. On aime louer les kibboutzim ayant transformé le désert du Negev en oasis fleurissant. Sauf que rien n’est plus éloigné du réel. L’eau des rivières est empoisonnée, les sources se tarissent, des champs sont travaillés par des chinois ou des soudanais emportés, et des enfants sont emprisonnés dans des ghettos.
L’utopie sioniste s’est effondrée malgré toute l’aide financière, divers lobbies et complicité implicite de la communauté internationale. Le rêve de rassembler les juifs du monde entier est en train de se briser. Paradoxalement, ceux qui cultivent encore quelques traditions juives sont isolés, et disparaissent peu à peu.
La seule porte de sortie, voir rédemptrice de ce groupe disparate vivant dans un mythe corrigé du dernier Testament, tout en important à la fois des millions de roumains, de russes, d’ukrainien, de thaïlandais et d’africains, qui prétendent avoir des origines lointaines juives, est la fondation d’un seul et même État avec deux communautés vivant côte à côte.
L’unique solution est un pays unifiée après le démantèlement de l’apartheid sioniste, comme nous l’avons observé en Afrique du Sud. Un État qui assure des droits égaux à toutes les communautés. Et pour tous les palestiniens, natifs et adoptifs !

Publié par Karim Bouaziz

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s