♦ Concernant le « général de l’OTAN dans Azovstal »


Depuis que l’Homme s’observe, tout événement grave suscite logiquement de sa part des critiques, jugements et commentaires mais aussi des supputations, de rumeurs voire des délires et ce n’est pas à l’heure d’Internet que cela va s’arranger !

Autour d’Azovstal cette zone industrielle au cœur où se déroulent les derniers combats de Marioupol, il y a depuis le mois de mars une double rumeur persistante : celle de la présence d’un officier général de l’OTAN, et celle d’un laboratoire de recherche biologique militaire.

1. Concernant ce laboratoire travaillant sur des virus mortels j’ai eu l’occasion, tout en étant convaincu qu’un tel programme occidental existe bien en Ukraine, d’exprimer des doutes quant à l’opportunité d’en implanter un à Marioupol objectif militaire principal d’une guerre active et dont la ligne de front n’était avant cette année qu’à 20 km.

2. Concernant la présence d’un officier générale de l’OTAN « coincé » dans Marioupol assiégé, je ne vois pas non plus l’OTAN missionner un officier de son haut état-major en 1ère ligne d’un conflit dans lequel elle n’est pas engagée officiellement et qui plus est l’y maintenir dans une ville dont l’encerclement était inévitable dès le mois de mars.

Mais me direz-vous, « il n’y a pas de fumée sans feu » et les rumeurs concernant ce général non seulement ont persisté, mais se sont même amplifiées se portant rapidement à la mi-avril sur une citoyenneté canadienne concernant cet étrange général occidental d’Azovstal :

  • Fin avril, 2 civils évacués de la zone industrielle ont déclaré avoir vu un « général mercenaire canadien » dans les rangs du régiment « Azov »,
  • Peu avant, les 21 et 22 avril le journal « Ottawa Citizen » et « Radio Canada » faisait état que l’ex-général canadien Trevor Cadieu était parti en Ukraine,
  • Enfin, le 3 mai on apprend qu’un « général canadien » nommé Kadier a été effectivement capturé alors qu’il tentait de s’échapper d’Azovstal par un égout.
Mise au point provisoire

Bien que l’information de sa capture ne soit officiellement ni confirmée ni infirmée tout laisse à penser effectivement que le canadien Trevor Cadieu à bien été capturé et transféré à Moscou pour interrogatoire.

1- Qui est Trevor Cadieu ?

Tout d’abord, Trevor Cadieu, dont le patronyme est parfois orthographié « Kadier » par les russophones est bien un général canadien mais démis de ses fonctions et poussé à la retraite en octobre 2021 suite à des accusations de harcèlements sexuels et qui ont déclenché contre lui une procédure pénale.

Selon CBC News l’ex général canadien aurait rejoint l’Ukraine le 5 avril « pour s’enrôler comme volontaire étranger » et cela aurait été même confirmé par le ministère canadien de la Défense qui n’a pas voulu commenter cet événement qui selon son service de presse « relève du domaine privé de l’intéressé ».

Mais Trevor Cadieu n’est pas n’importe quel général et il n’a pas attendu sa rocambolesque escapade chez les nazis d’« Azov » pour défrayer la chronique car ce type qui est plongé dans une affaire de mœurs suffisamment grave pour lui avoir couté et sa réputation et surtout une carrière exemplaire de 30 années qui lui avait valu en août 2021 d’être nommé Commandant en chef des forces terrestres canadiennes… rien que ça !

2- Mon opinion

Que l’OTAN envoie des officiers du renseignement militaire sur le terrain d’un conflit surtout pour lequel les occidentaux expriment un intérêt et même un engagement croissant est plus que probable est, pour avoir réalisé ce genre de mission dans le passé, c’est une procédure habituelle pratiquée par de nombreux états-majors dans le Monde.

Si demain est capturé une URH (Unité de Recherche humaine) des forces spéciales de l’OTAN (comme par exemple de celles que l’on trouve au 13ème RDP francais dont on prétend qu’il dispose d’équipe en Ukraine), cela ne me surprendra pas, mais qu’une telle mission de renseignement, ou pire de commandement, de terrain soit confiée à un officier général exposé, cela relève d’un délire grotesque.

Cette capture cependant par le CV exceptionnel de l’intéressé est significative de l’engagement mental des hautes sphères de l’OTAN auprès de fanatiques nationalistes ukrainiens, ce qui n’est pas très rassurant pour la suite des événements car cette escapade pathétique de Cadieu dans les catacombes d’Azovstal montre le degré d’irrationalité de ceux qui constituent l’élite du commandement occidental et lorsqu’on entend les généraux français invités sur les plateaux télé à commenter le conflit ukrainien, on ne peut que constater que ce Cadieu n’est pas le seul fou qui pousse la russophobie occidentale jusqu’au débilisme.

Missile russe sur Azovstal.

La capture de Trevor Cadieu, si elle est confirmée officiellement, fera certainement l’effet d’une bombe sur le plan diplomatique, car même si sa présence dans les rangs d’Azov n’est que le fruit d’un engagement personnel, son uniforme de Lieutenant-général des Forces armées canadienne lui colle toujours à la peau, pour sa plus grande honte et le plus grand embarras du Canada et de l’OTAN.

Il reste autour de cet événement plusieurs questions en suspens

  • Quelle était la fonction de Cadieu dans Azovstal au sein du régiment Azov ?
  • Était-il toujours en contact avec les services de renseignement de l`OTAN ?
  • Comment a-t-il pu quitter le Canada pendant une procédure judiciaire contre lui ?
  • Comment a-t-il rejoint la garnison assiégée de Marioupol (si c’est bien le 5 avril)…

C’est donc un « gros poisson » qui a été péché dans les égouts d’Azovstal et se retrouve « dans la merde » !… mais il faut aussi savoir « raison garder » et ne pas en conclure des théories extravagantes.

***

PS : La date supposée de l’arrivée de Cadieu à Marioupol est le 5 avril, or c’est au moment de cette opération héliportée ukrainienne suicidaire qui parvient à joindre justement Azovstal avant de se faire descendre 2 MI 8 lors de son décollage retour le 6 avril 2022…

Ceci expliquant peut-être comment ce « colis » a pu atteindre Azovstal alors que Marioupol était solidement encerclée depuis 2 semaines.

par Erwan Castel.

source : Alawata Rebellion.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s