♦ Ukraine – Disséquer quelques articles de propagande de guerre


Un titre de Reuters affirme :

Une fosse commune contenant plus de 440 corps a été découverte à Izium, en Ukraine, selon la police.

De nombreux médias, qui republient le flux de Reutersont repris ce titre :

Kiev : Les autorités ukrainiennes ont découvert une fosse commune contenant plus de 440 corps dans la ville d’Izium, dans l’est du pays, qui a été reprise aux forces russes, a déclaré jeudi un responsable de la police régionale, ajoutant que certaines des personnes avaient été tuées par des bombardements et des frappes aériennes.
Serhiy Bolvinov, enquêteur en chef de la police pour la région de Kharkiv, a déclaré à Sky News que des enquêtes médico-légales seraient menées sur chaque corps.

« Je peux dire qu’il s’agit de l’un des plus grands sites d’inhumation dans une grande ville des (zones) libérées…. 440 corps ont été enterrés au même endroit », a déclaré Bolvinov.

« Certains sont morts à cause des tirs d’artillerie … d’autres sont morts à cause des frappes aériennes », a-t-il ajouté. Des milliers de soldats russes ont fui Izium ce week-end.

Remarquez la formulation. Il s’agit d’un « grand site d’inhumation » avec « 440 corps en un seul endroit ». Cela ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit d’une fosse commune avec 440 corps, mais pourrait également décrire un cimetière avec un total de 440 personnes enterrées.

En effet, une équipe vidéo de l’AP s’est rendue sur le site et sa vidéo montre un scénario tout à fait différent. Dans une zone boisée, il y a un grand nombre, peut-être une ou deux centaines de tombes individuelles avec des croix orthodoxes et autres. Il y a aussi une tombe avec une croix qui dit que 17 soldats y ont été enterrés.

Dans la vidéo de l’AP, plusieurs soldats et enquêteurs se déplacent. Un soldat ukrainien dit avoir vu une vidéo réalisée par les Russes lorsque les soldats ont été enterrés dans cette fosse commune. D’après cette vidéo, il estime que plus de 17 soldats, peut-être 25 ou 30, ont été enterrés dans cette fosse.

La vidéo à laquelle il fait référence est probablement celle-ci (h/t Elena Evdokimova) qui a été publiée le 8 mai. Elle semble montrer le même cimetière avec cette seule fosse commune. On y voit des civils portant des brassards à croix rouge ramasser et enterrer les corps des soldats morts. Je compte un total de 17 cadavres mais il y en a peut-être un ou deux de plus. Un soldat russe est présent et explique ce qui se passe. Le titre en russe se traduit par :

L’Ukraine refuse d’emmener les corps des soldats morts. Les militaires russes les enterrent dans des fosses communes

Il y a également un lien vers un site d’information russe appelé Giport qui dit (traduction automatique) :

L’Ukraine refuse de prendre les corps des soldats morts des forces armées ukrainiennes, et les militaires russes sont obligés de les enterrer dans des fosses communes.

L’Ukraine refuse à nouveau d’emporter les corps de ses soldats morts, qui doivent être enterrés dans des fosses communes. La partie russe a proposé à plusieurs reprises à l’ennemi de prendre les corps pour les enterrer en organisant un couloir pour les travailleurs médicaux, mais n’a pas reçu de réponse du commandement ukrainien.

Il y a quelque temps, les corps des soldats morts des forces armées ukrainiennes ont été récupérés par les soldats russes de leur propre chef et transportés à la morgue sous les tirs de mortier de l’Ukraine. En conséquence, l’Ukraine ne les a pas non plus rassemblés à la morgue. Aujourd’hui, les militaires russes ont dû enterrer les soldats morts dans des fosses communes.

Selon l’un des soldats participant à l’inhumation, les corps des soldats tués des forces armées ukrainiennes ont été retirés de la ligne de front il y a une semaine. Il a déclaré que les négociations avec le gouvernement actuel de l’Ukraine n’ont pas abouti. La partie ukrainienne a tout simplement refusé de prendre les corps, de sorte que les Forces armées russes ont enterré les morts par leurs propres moyens dans l’un des cimetières de la ville.

Si les autorités ukrainiennes actuelles prenaient les corps de leurs combattants, leurs proches pourraient leur dire adieu de manière humaine. Et maintenant, ils ont été enterrés à l’intérieur de sacs en plastique dans des fosses communes. Mais c’est mieux que de nourrir les bêtes sauvages, comme cela arriverait si l’armée russe ne se chargeait pas de les enterrer. Au moins, les proches auront une chance de retrouver les morts en passant par la procédure de prélèvement d’ADN.

Ce n’est pas la première histoire de ce genre. En mars dernier, nous écrivions que l’Ukraine refusait d’entrer en contact avec les familles des militaires décédés dans les territoires de la LPR et de la DPR et de prendre leurs corps. En conséquence, tous ces soldats ont été enterrés dans des fosses communes. Certains avaient des plaques de nom, d’autres soldats sont restés non identifiés.

Le titre de Reuters était 100% faux. Cela peut être dû au fait que le rédacteur a mal interprété les propos de l’enquêteur de la police ukrainienne. Ou bien il a intentionnellement exagéré l’affaire pour augmenter la valeur de propagande de cette information. Je soupçonne que c’est la dernière hypothèse.

Par ailleurs, ce cimetière n’a rien d’inhabituel. Pendant une guerre, des gens des deux côtés meurent. Les civils souffrent autant que les soldats alors que les combats se déroulent autour d’eux. La ville avait été lourdement défendue par les Ukrainiens et il a fallu à l’armée russe tout le mois de mars pour la prendre. Un grand nombre des victimes enterrées ont probablement été tuées par des tirs d’artillerie. Il n’y a aucun moyen de savoir de quel côté venait ce tir.

Le fait que le cimetière soit dans les bois et non dans un endroit ouvert est également logique. Avec les drones qui tournent autour et l’artillerie hostile à portée de main, on ne voudrait pas être pris en train de remuer les tombes en plein champ. Les arbres offrent au moins une certaine protection contre la vue du ciel.

Un autre fake de propagande évident a été publié dans le Washington Post d’aujourd’hui :

Les lettres laissées derrière par des soldats russes démoralisés lors de leur fuite

Les dix lettres manuscrites, datées du 30 août, ont été laissées dans une maison résidentielle de deux étages où des Russes squattaient. Elles ont ensuite été trouvées par des soldats ukrainiens qui les ont fournies au Washington Post pour examen. Elles dressent le portrait de troupes découragées qui cherchent désespérément à se reposer et s’inquiètent de leur santé et de leur moral après des mois de combat.

Le style similaire dans lequel les 10 lettres ont été écrites suggère que les troupes, fatiguées et découragées, se sont regroupées pour les rédiger. Les lettres ont attiré l’attention des soldats ukrainiens dès leur arrivée à Izyum, que les Russes ont abandonné précipitamment lors de leur retraite, et certaines ont été partagées sur les réseaux sociaux.

L’authenticité des lettres n’a pas été confirmée par des experts indépendants de la police scientifique …

On peut dire d’emblée que cette histoire n’a guère de sens. Les forces de sécurité russes qui se sont trouvées à Izium après les premiers combats appartenaient à la Rosguardia (Rosgvardiya), la Garde nationale russe, qui s’apparente davantage à une force de police des frontières dotée de quelques missions supplémentaires. Il y a eu peu de combats à Izium après la fin du mois de mars. Les gardes qui y étaient stationnés étaient régulièrement approvisionnés. Dans ce contexte, ils n’avaient aucune raison de se sentir comme « des troupes découragées, ayant désespérément besoin de repos et préoccupées par leur santé et leur moral ».

La Rosguardia a été évacuée sans pertes par les forces militaires russes avant que les Ukrainiens n’encerclent et ne reprennent la ville.

Le fait que les dix lettres aient été rédigées dans un « style similaire » laisse penser qu’elles ont été écrites par la même équipe des services de renseignement ukrainiens qui utilise le Washington Post et d’autres médias pour diffuser leurs mensonges au public. Ils ont l’intention de dépeindre l’armée russe comme une force épuisée et moralement brisée. Il semble que ce ne soit pas le cas.

Pendant que j’écrivais ce qui précède, Reuters a publié un nouvel article qui modifie son rapport précédent mais ne le corrige pas :

Environ 200 croix en bois vues sur un site près d’Izium en Ukraine

Il répète en fait les fausses affirmations précédentes que le rapport de l’AP avait démenties :

IZIUM, Ukraine (Reuters) – Environ 200 croix en bois ont été découvertes vendredi sur un site près d’Izium, dans le nord-est de l’Ukraine, ont déclaré des témoins de Reuters, marquant peut-être un deuxième charnier dans une zone reconquise ces derniers jours par les forces ukrainiennes.

Des hommes en combinaison blanche ont commencé à exhumer des corps sur le site, situé en bordure d’un cimetière au nord-ouest d’Izium, ont indiqué les témoins. Une vingtaine de sacs mortuaires blancs étaient visibles.

Les autorités ukrainiennes avaient précédemment signalé la découverte d’une fosse commune contenant environ 440 corps dans la ville d’Izium, un bastion russe de première ligne jusqu’à la contre-offensive de l’Ukraine dans la région de Kharkiv au cours de la semaine dernière.

Ce n’est pas le “ brouillard de la guerre ” qui obscurcit ces nouvelles informations. C’est la propagande qui a été mise en place pour inciter la population “ occidentale ” à s’opposer à la Russie, à ses citoyens et à ses soldats.

Sans plus d’éléments et de preuves, on ne peut pas et on ne doit pas croire les nouvelles provenant de la guerre d’Ukraine et d’autres guerres.

Ukraine – Disséquer quelques nouvelles de propagande de guerre – Addendum

Ceci est un suivi de l’article d’hier sur les affirmations et la distribution de propagande non fondée de Reuters :

Ukraine – Disséquer quelques articles de propagande de guerre

Reuters via Yahoo :

Plusieurs corps retrouvés sur un site d’enterrement collectif à Izium, en Ukraine, avec une corde autour du cou

Quelques heures plus tard :

Alerte – L’histoire a été retirée – Plusieurs corps trouvés dans un site d’enterrement collectif à Izium en Ukraine avec une corde autour du cou

Alors que Yahoo et d’autres ont supprimé le corps de l’histoire, son faux titre est toujours là.

Je répète les dernières phrases du billet d’hier :

Ce n’est pas le “ brouillard de la guerre ” qui obscurcit ces nouvelles informations. C’est la propagande qui a été commandée pour inciter la population « occidentale » à s’opposer à la Russie, à ses citoyens et à ses soldats.

Sans plus d’éléments et de preuves, on ne peut et on ne doit croire aucune nouvelle provenant de la guerre d’Ukraine et d’autres guerres.

Ajouté (6:10 UTC) :

Il est intéressant de noter que le Telegraph est plus sceptique que l’agence de presse Reuters :

L’intérieur d’Izyum – et le centre de commandement russe détruit par les missiles Himars

Anton Herashenko, conseiller du ministère ukrainien de l’Intérieur, a déclaré jeudi à la BBC qu’un millier de corps avaient été retrouvés à Izyum et que davantage de civils y avaient péri qu’à Bucha.

Le Telegraph n’a pas vu de preuves de cette ampleur lors d’une visite jeudi. Hrigory, [un ingénieur civil de 63 ans,] a nié avoir connaissance de crimes de guerre.

« Nous n’avons pas interagi avec eux, et ils n’ont pas interagi avec nous », a-t-il dit à propos des Russes. « De ce que je sais, il n’y a pas eu de détentions, d’exécutions, de tortures ».

« Il y avait beaucoup de jeunes hommes qui disaient “ nous ne tirerons pas de balles ” », a-t-il ajouté.

Et un autre du Telegraph :

Des corps « torturés » sont découverts dans les fosses communes de la ville libérée d’Izyum.

Oleksandr Filchakov, chef du bureau du procureur de Kharkiv, a déclaré que certains corps présentaient des signes de torture. Les journalistes présents sur les lieux n’en ont pas vu la preuve.

* * * * * * * * *

Les informations ci-dessus concernant les pratiques de l’armée ukrainienne sont plutôt raccord avec ce qu’en a dit Amnesty International.

De là à conclure que plus une information est prévisible moins elle est crédible, il n’y a qu’un pas.

XP

Moon Of Alabama

URL de cet article 38237
https://www.legrandsoir.info/ukraine-dissequer-quelques-articles-de-propagande-de-guerre.html

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s